SÉDILitt

Le SÉDILitt est le volet du SÉDILL consacré aux recherches en didactique de la littérature au sein du CELLAM.

Comité de pilotage du SÉDILitt

  • Nathalie Brillant Rannou (9e section) – MCF Rennes 2
  • Stéphanie Lemarchand (9e et 70e sections) – chercheure associée, enseignante à l’INSPE de Bretagne

Aux origines du SÉDILitt

Dans le monde francophone, les travaux de recherche en didactique du français, que ce soit en littérature, en littérature de jeunesse, en langue, en analyse de l’image, en documentation et information, nous montrent depuis une trentaine d’années qu’enseigner cette discipline complexe ne saurait se passer d’une connaissance actualisée des théories en littérature, en linguistique, en anthropologie, sociologie, phénoménologie… L’enseignement du français poursuit son histoire qu’il s’agit de mieux connaître afin de mettre au jour l’ensemble des valeurs qu’il charrie. Cet enseignement engage des communautés mais aussi des sujets. Ainsi, attentive à la portée collective voire politique de l’enseignement, la didactique s’interroge sur les processus individuels et intimes lors d’une expérience littéraire ou d’une manipulation linguistique en contexte de formation.

Le champ international de la recherche en didactique prend de fait des directions variées, avec des ambitions quantitatives ou qualitatives, des objectifs descriptifs ou expérimentaux. Car les savoirs développés à travers ces travaux résultent d’une méthodologie exigeante : expérimentations, recueils de données, techniques d’enquêtes, confrontations, méthodes d’interprétation articulées aux théories disciplinaires, influent inévitablement sur la pertinence des résultats. 

À l’horizon de la recherche en didactique, en s’appuyant sur une connaissance accrue des pratiques culturelles réelles des élèves d’aujourd’hui, une évolution des gestes professionnels et des perspectives d’enseignement est espérée, non pas au service d’une idéologie préconçue, mais à celui des apprentissages littéraires et linguistiques du plus grand nombre. En cela, on peut dire que cette recherche qui vise un partage des savoirs pour tous et avec tous, a des retombées sociales évidentes. 

Du 12 au 14 juin 2019, les 20es Rencontres des chercheuses et chercheurs en didactique de la littérature se sont déroulées au CELLAM: https://20rccdl.sciencesconf.org. Plus de soixante-dix contributeurs issus d’une dizaine de pays sont venus participer à la réflexion sur « L’Expérience et le partage du sensible ». Nous souhaitons à travers l’ouverture du séminaire SÉDILL qui a suivi donner une suite à l’élan des travaux présentés à cette occasion tout en le croisant avec les avancées constantes en didactique de la langue. Notre but au CELLAM est de prolonger la théorisation didactique de nos disciplines et de mettre en place des expérimentations aptes à livrer des savoirs nouveaux sur les apprentissages littéraires et linguistiques. Dans une démarche réflexive et métadiscursive, l’évolution des méthodes d’investigation fait partie des objets d’étude visés par le SÉDILL.

LE SÉDILL au CELLAM

Depuis 2016, un projet « Didactique du français » est inscrit de nouveau au CELLAM. Il prend en partie la relève du séminaire DLLJ (Didactique des Lettres et Littérature de Jeunesse) piloté au CELLAM par Annie Rouxel de 2004 à 2010.

Le 3 mai 2017 une journée d’étude inter-universitaire ETPA – Enseigner le Théâtre et la Poésie d’Aujourd’hui – (Grenoble-Montpellier-Rennes) intitulée « Du texte à la voix, « geste lyriques » et didactique de la poésie à voix haute » s’est déroulée au CELLAM à Rennes, en compagnie des universitaires Dominique Rabaté, Annie Rouxel, Christine Boutevin, du poète et universitaire Benoît Conort, du poète Laurent Grisel, et d’élèves du lycée professionnel Bréquigny et du collège des Gayeulles accompagnés de leurs professeures, Stéphanie Le marchand et Claire Novack. Cette journée a été suivie de deux autres rendez-vous consacrés à l’hybridité générique dans l’enseignement de la poésie et du théâtre (Montpellier, novembre 2017) et aux liens poésie-vidéo en didactique de la littérature (Grenoble, janvier 2018).

Les théories de la réception développées au sein du volet littéraire du Sédill alimentent le prochain axe 3 du CELLAM, « Transmission & réception. Littérature, lecture, langue et médiation (didactique, édition, diffusion) » (journée d’axe, octobre 2018, consacrée aux postures des lecteurs) ainsi que Les Études Louis Guilloux (journée d’étude sur « Les écrivains lecteurs de Stendhal à nos jours », janvier 2019). L’analyse de la réception du livre numérique enrichi expérimentée par le groupe LMN (Lecture et Médiations Numériques) du CELLAM avec l’aide du laboratoire LOUSTIC de Rennes 2, a également été prise en charge, pour sa partie scolaire, par des chercheures en didactique de la littérature (colloque de Grenoble, 2017, article dans Palimpseste 1, 2019, communication de Bénédicte Shawky-Milcent et Nathalie Brillant Rannou aux 20es Rencontres, 2019).

L’ouverture et le développement du SÉDILL renforce les liens entre le CELLAM et des réseaux nationaux/internationaux : les Rencontres des Chercheurs en didactique de la littérature, Poédiles, l’AIRDF, les acteurs d’enquêtes quantitatives comme TALC, PELAS…

Le réseau Poédiles développe des travaux de recherche en didactique de la littérature consacrés à l’enseignement de la poésie s’appuyant volontiers sur les rencontres d’écrivains, la pratique des arts et la collaboration avec des structures culturelles. Il rassemble des chercheur.e.s du Brésil, de France, du Québec et de Suisse. Le Sédill constitue un espace de rencontre, de réflexion et d’expérimentation privilégié pour les travaux de Poédiles.

Chaque année, le SÉDILitt tient à donner la parole à des chercheurs créatifs en didactique de la littérature. Annie Rouxel (automne 2019) et Marie-José Fourtanier (automne 2020) ont nourri les premières séances.

Quelques éléments bibliographiques

  • Nathalie Brillant Rannou 
  • Brillant Rannou N., Le Goff F., Fourtanier M.-J., Massol J.-F. (éds) (2020) Un Dictionnaire de didactique de la littérature, Paris, éditions Champion.
  • Shawky-Milcent B., Brillant Rannou N., Le Goff F., Lacelle N. (éds) (2020) Autobiographies de chercheur.e.s, de lecteurs, de scripteurs, éditions Catala, coll. Les Presses de l’écureuil.
  • Brillant Rannou N., Boutevin C., Plissonneau G. (éds.) (2018) À l’écoute des poèmes, enseigner des lectures créatives, Bruxelles, éditions Peter Lang.
  • Brillant Rannou N., Boutevin C., Brunel M. (éds.) (2016) Être et devenir lecteur(s) de poèmes – de la poésie patrimoniale au numérique, Diptyque 33,  Presses Universitaires de Namur.
  • Brillant Rannou N. (2016) « Le recueil à quatre mains et la lecture dialoguée dans les marges : conception et expérimentation de deux dispositifs de lecture subjective de poésie » in Être et devenir lecteur(s) de poèmes – de la poésie patrimoniale au numérique, Diptyque 33,  Presses Universitaires de Namur, p. 87-109.
  • Rannou N. (éd.) (2013) « L’expérience du sujet lecteur : travaux en cours », Recherches & Travaux n°83, Grenoble.

URL : https://journals.openedition.org/recherchestravaux/640

  • Stéphanie Lemarchand 
  • Lemarchand S. (2017) Devenir lecteur, l’expérience de l’élève de lycée professionnel, Rennes, Presses Universitaires de Rennes. 
  • Lemarchand S. « De l’imaginaire singulier à l’imaginaire collectif, l’écriture comme médiation », dans Fourtanier M.-J., Le Goff F. (dir.) (2017), Les formes plurielles des écritures de la réception, Diptyque 34, Presses Universitaires de Namur.
  • Lemarchand S. « De la posture de non-lecteur au plaisir de parler des œuvres », dans J.-F. Massol, N. Rannou (dir.) (2018) Le sujet lecteur-scripteur de l’école à l’université, Grenoble, ELLUG, collection Didaskein. 
  • Lemarchand S., Rouxel A. « À l’écoute du poème, entre fascination et résilience», dans Boutevin C., Brillant Rannou N., Plissonneau G. (éds.) (2018) À l’écoute des poèmes, enseigner des lectures créatives, Bruxelles, éditions Peter Lang. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.